Souvenirs d'enfance : réalité ou imaginaire ?

Je ne sais pas si vous aussi vous avez peu de souvenir de votre enfance et adolescence.


De mon côté je n’y ai jamais fait attention jusqu’à ce que Damien (mon mari) me dise un jour que lui se souvenait de tout. Il a comme une mémoire photographique de chaque instant de son passé.


Il est vrai de nous avons toujours une vision personnelle de nos moments ensemble, cela est en lien avec le vécu dont je vous parlais dans le post précédent mais aussi aux émotions du moment. Et si notre inconscient pouvait nous jouer des tours aussi ?


Je m’explique en tant que coach et praticienne en hypnose j’ai appris que la vérité nous est propre et personnelle voir engrammée. C’est-à-dire que l’on peut à la fois se créer un souvenir à partir de quelque chose de réel mais aussi d’irréel.

Une personne peut affirmer savoir comment une situation s’est produite et passer au détecteur de mensonge pour prouver la véracité de ses affirmations et potentiellement découvrir des années plus tard que c’est l’histoire qu’elle se racontait.

Et si je vous dis qu’un mensonge est une vérité en soi, qu’est-ce que cela vous fait ressentir ?


Je vais vous raconter ce qui m’a amené à cette réflexion en avril 2021. En 1992, l’année de mes 12 ans, j’ai vécu un été inoubliable pour moi. Un mois en vacances avec ma mère, mon père, mes frères et ma sœur, mes cousins et ma cousine… C’était tellement idyllique pour moi cette période.

Nous étions à Gruissan et ma mère avait pu louer un de ces cabanons au bord de la plage.

Nous étions nombreux et j’étais heureuse d’être avec chacun d’eux pour des vacances remplies de joies, de rires, de découvertes et de liberté.